hernan sanchez 160709 unsplash - Les secrets d'une bonne sieste de 20 minutes

Depuis quelques années, des rumeurs circulent sur la sieste et les gains en productivité qu’elle offrirait. Pour améliorer ses performances ou pour se laisser aller à la rêverie, la sieste est une excellente solution pourvue qu’elle soit bien utilisée. Découvrons les caractéristiques et les bienfaits d’une bonne sieste, et les secrets pour maîtriser cet art de l’endormissement rapide.

La vérité sur la sieste

Tout d’abord, la sieste est une réponse efficace à un besoin biologique de l’organisme. En milieu de journée, pour répondre à la chute de vigilance, une sieste de 20 minutes est considérée comme la solution idéale. Avec cette durée, une sieste n’entravera pas la qualité du sommeil la nuit, elle respectera plutôt l’horloge biologique. Ce n’est qu’au-delà de 30 minutes qu’un cycle de sommeil est entamé et que cela pourrait gêner l’endormissement du soir.

Maintenant, regardons quels sont les bienfaits d’une sieste de 20 minutes :

  • Développer la créativité. La sieste donne la parole au cerveau droit et à son imaginaire, en mettant en veille le cerveau gauche et ses préoccupations
  • Trouver des solutions. Ce mécanisme de bascule peut concrètement permettre de résoudre des problèmes en étudiant des pistes jusqu’alors inexplorées. Einstein aurait ainsi établit sa théorie de la relativité en rêvant être à califourchon sur un arc-en-ciel.
  • Rebooster le cerveau et le corps. Après ce temps de repos, la concentration est meilleure, la mobilisation des muscles est plus efficace, les capacités d’attention et la mémorisation sont améliorées.

 

La Méthode des siesteurs professionnels

Avec de l’entraînement, il est possible de devenir un siesteur expérimenté. Certains chefs d’états, hauts dirigeants ou sportifs professionnels sont capables en quelques minutes d’entrer dans un sommeil profond. Cette maîtrise parfaite du corps devient alors un réel atout. Nous allons voir comment acquérir ce pouvoir.

1. L’Installation

Cette première étape permet de se mettre dans les meilleures conditions pour réaliser la sieste.
Pour cela, il faut :
– un environnement calme : s’installer idéalement hors du lit, dans un canapé ou un fauteuil dédié à ce moment. Prévoir des boule quiès et un masque de nuit pour le cas où il serait compliqué d’avoir un lieu sans bruit et sans lumière. Mettre son téléphone en silencieux.
– une bonne position : prendre le temps de s’installer, puis de relâcher la nuque et le dos
– un maître du temps : régler un réveil à 20 minutes, ainsi le cerveau pourra déléguer totalement la responsabilité du réveil et se concentrer sur l’endormissement

2. La respiration

Pour cette seconde étape, le secret est de se concentrer sur sa respiration. En effet en modulant son souffle, il est possible de passer dans un état que l’on appelle de “cohérence cardiaque”. Cet état permet d’obtenir une régulation du système nerveux, et d’avoir une cohérence entre le corps et le cerveau. Pour cela la méthode est d’inspirer sur 5 secondes et d’expirer sur 5 secondes. Cela donnera un rythme de 6 respirations par minute (contre 12 à 15 respirations par minute en journée) et offrira une harmonie cerveau/corps.

3. L’immersion

Une fois que le rythme de respiration est stable, l’objectif est de laisser son corps entrer dans un état de pesanteur et de laisser l’esprit devenir spectateur. La pensée se détache du corps, prend de la hauteur, et communique avec ce dernier uniquement via les sensations. En partant de la tête jusqu’aux pieds, chaque élément du corps est examiné par la pensée et devient lourd. Tout ce qui importe, ce sont les sensations ressenties à l’instant présent.

4. Le réveil

Lorsque les 20 minutes sont écoulées, le maître du temps fait son devoir en interpellant le cerveau afin qu’il se reconnecte. A cette étape il est important de prendre quelques minutes supplémentaires pour émerger, s’étirer, et reprendre peu à peu le rythme de la journée.

 

Pour conclure sur la sieste, avec cette méthode elle devient accessible et plus réalisable qu’elle ne l’était dans notre esprit.
La sieste répond donc à un besoin réel de notre organisme, et plus nous la pratiquons, plus elle devient efficace. Alors plus d’hésitation, siestons.
En complément de cette pratique, il peut être bénéfique d’adopter des bonnes habitudes avant de s’endormir.

 

Sources :
TEDx Débrancher simplement son cerveau 2/11/2016 Clémence Peix-Lavallée https://www.youtube.com/watch?v=P7My_R3xV7w
Le sommeil : mieux dormir par Dr Jérôme LEFRANCOIS & Véronique DESCHAMPS